Category Archives: Odes

songs dedicated to romaní people and culture

Oï tzigané

Oï tzigané

Singued by Philippe Léotard

Oï tzigané

Est-ce que vous connaissez l’histoire
De la jeune fille
La jeune fille aux yeux noirs
Qui, le vent à la main
Descendait de l’Oural
La terre tremblait sous sou cheval
Le feu dans ses yeux
Le ciel et le soleil
Brûlaient dans ses yeux noirs
Ses yeux noirs…

Otchi tchiornyé
Otchi strassnyié
Otchi jgoutchié
I pries krasnié
Kak lioubliou ya vas
kak baîouss ya vas
Znaîti ouvidiel
Vniedobryi tchas

Oh jeune fille aux yeux noirs
Nous, les libres oiseaux
Irons loin vers la mer
Longtemps après les terres
Après les plaines mortes
Sur l’océan brûlant
Nous brûlerons aussi
Au fond de tes yeux noirs
Tes yeux noirs…

Otchi tchiornyé
Otchi strassnyié
Otchi jgoutchié
I pries krasnié
Kak lioubliou ya vas
kak baîouss ya vas
Znaîti ouvidiel
Vniedobryi tchas

Ô vos Yeux noirs
Yeux passionnés
Yeux brûlants et superbes
Comme je vous aime
Comme je vous crains
C’est que je vous vis
A la mauvaise heure

Violino Tzigano

Violino Tzigano

A song by Carlo Buti

Violino Tzigano

Oh Tzigano, dall’aria triste e appassionata,
che fai piangere il tuo violino fra le dita,
suona ancora, come una dolce serenata,
mentre, pallido, nel silenzio ascolterò
questo tango che, in una notte profumata,
il mio cuore ad un altro cuore incatenò.

Suona solo per me,
o violino tzigano.
Forse pensi anche tu
a un amore, laggiù
sotto un cielo lontan.

Se un segreto dolor
fa tremar la tua mano
questo tango d’amor
fa tremare il mio cuor,
oh violino tzigano.

Tu che sogni la dolce terra d’Ungheria,
suona ancora con tutta l’anima tzigana.
Voglio piangere, come te, di nostalgia
nel ricordo di chi il mio cuore abbandonò.
Come il canto che tu diffondi per la via
con il vento, la mia passione dileguò.

Questo tango d’amor
ma il mio amore lontano
suona, suona per me
forse piango con te
o violino tzigano!

Carmencita

Carmencita

Singed by Amália Rodriges (portugueis queen of fado)

Carmencita

Chamava-se Carmencita
A cigana mais bonita
Do que um sonho, uma visão

Diziam que era a cigana
Mais linda da caravana
Mas não tinha coração

Os afagos e carinhos
Perdeu-os pelos caminhos
Sem nunca os ter conhecido

Anda buscando a aventura
Como quem anda à procura
De um grão de areia perdido

Numa noite de luar
Ouviram o galopar
De dois cavalos fugindo

Carmencita, linda graça
Renegando a sua raça
Foi atrás de um sonho lindo

Com esta canção magoada
Se envolve no pó da estrada
Quando passa a caravana

Carmencita, Carmencita
Se não fosses tão bonita
Serias sempre cigana

Belle

Belle

From the musical ‘Notre Dame de Paris’

Belle

C’est un mot qu’on dirait inventé pour elle
Quand elle danse et qu’elle met son corps à jour, tel
Un oiseau qui étend ses ailes pour s’envoler
Alors je sens l’enfer s’ouvrir sous mes pieds

J’ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
À quoi me sert encore de prier Notre-Dame
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre
Celui-là ne mérite pas d’être sur terre

Ô Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu’une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d’Esmeralda

“Frollo (Daniel Lavoie)”

Belle
Est-ce le diable qui s’est incarné en elle
Pour détourner mes yeux du Dieu éternel
Qui a mis dans mon être ce désir charnel
Pour m’empêcher de regarder vers le Ciel

Elle porte en elle le péché originel
La désirer fait-il de moi un criminel
Celle
Qu’on prenait pour une fille de joie une fille de rien
Semble soudain porter la croix du genre humain

Ô Notre-Dame!
Oh ! Laisse-moi rien qu’une fois
Pousser la porte du jardin d’Esmeralda

“Phoebus (Patrick Fiori)”

Belle
Malgré ses grands yeux noirs qui vous ensorcellent
La demoiselle serait-elle encore pucelle ?
Quand ses mouvements me font voir monts et merveilles
Sous son jupon aux couleurs de l’arc-en-ciel

Ma dulcinée laissez-moi vous êtes infidèle
Avant de vous avoir menée jusqu’à l’autel
Quel
Est l’homme qui détournerait son regard d’elle
Sous peine d’être changé en statue de sel

Ô Fleur-de-Lys,
Je ne suis pas homme de foi
J’irai cueillir la fleur d’amour d’Esmeralda

“Quasimodo, Frollo, Phoebus”

J’ai posé mes yeux sous sa robe de gitane
À quoi me sert encore de prier Notre-Dame
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre
Celui-là ne mérite pas d’être sur terre

Ô Lucifer !
Oh ! Laisse-moi rien qu’une fois
Glisser mes doigts dans les cheveux d’Esmeralda
Esmeralda.